Second Lieu / Marion Daniel

 

Pour son exposition à la galerie Chez Robert, Marion Robin construit un lieu en construction. À l’échelle 1 : elle peint sur les murs de la galerie des pans gris recouverts alternativement de lignes blanches verticales et horizontales et de lignes de points blancs qui les scandent. Motif placoplâtre. Elle prépare le lieu, installe les scotchs, dessine le pourtour des portes. Tout est en place. L’espace est prêt pour sa préparation. Un lieu en devenir qui n’aura jamais lieu. Ici, il n’est nullement question de maquette mais d’une exposition (90 x 60 x 27 centimètres) qu’elle investit entièrement par un geste qui trace une image et pose une situation. Cinq vues présentent la totalité d’un lieu suivant un principe de rotation. Pour que chaque coin, chaque recoin soit bien visible.

 

Une image de l’endroit à peindre, du lieu à construire qui ne sera jamais que ce qu’il est. Un lieu qui reste à peindre. Qui ne colle pas. Regarder cet endroit et ce moment-là. Ce lieu que l’on garde précieusement comme un possible à habiter. Ou plutôt ce non-lieu. Une image. Une peinture murale de la préparation. Déplacer les points de vue, construire un objet qui permette de regarder l’espace autrement, c’est à quoi nous invite Marion Robin dans ses pièces qui sont toujours in situ. Ici, le même déplacement a lieu. Ou le même retour. Faire voir ce qui vient en amont, ce qui n’a pas lieu d’être. Et lui donner droit à une seconde lecture.

 

voir l’exposition 1/1, galerie chez robert